En juin sortait le rapport annuel sur la Générosité aux Etats-Unis : Giving USA 2016: The Annual Report on Philanthropy for the Year 2015. En voici un extrait traduit en Français.

En 2015, les Etats-Unis ont enregistré le plus haut montant de dons de leur histoire, et ce pour la seconde année consécutive. Ce montant est estimé à 373,25 milliards de dollars.

Ce pic de générosité a été mesuré en “dollars actuels” mais également après ajustement au taux d’inflation. En 2015, la générosité des américains a augmenté de 4,1% en dollars (4% après ajustement au taux d’inflation). L’estimation des dons ajusté à l’inflation en 2014 était de 359,04 milliards de dollars (avec une augmentation du cours du dollar de 7,8 % et une inflation de 6,1%).

Ce n’est pas la seule bonne nouvelle de l’année

Selon le Président de la Giving USA Foundation, également Président de l’agence de consulting pour le secteur du non profit The Tim Curtis Group, Virginia Beach, Virginia, W. Keith Curtis, “Si vous prenez la totalité des dons sur deux ans, la croissance combinée pour 2014 et 2015 atteint 10,1% après ajustement au taux d’inflation. Mais cette découverte représente bien plus que des chiffres, elle est symbolique de l’esprit américain. C’est très touchant de voir que les donateurs souhaitent réellement faire la différence, et se tournent donc vers les causes qui ont le plus d’importance à leurs yeux. Les américains portent la Philanthropie à un niveau jamais atteint jusqu’à présent“.

La générosité a nettement progressé en 2015, la plus forte croissance étant réalisée par les donateurs particuliers dont le montant des dons représente une fois de plus la plus grande part avec 264,58 milliards de dollars.

Giving USA Annual Report, le rapport le plus complet sur la générosité aux Etats-Unis, est publié par la Giving USA Foundation, une initiative publique issue de The Giving Institute. Ce rapport est réalisé par la Lilly Family School of Philanthropy de l’université d’Indiana.

Les différents types de dons

Selon Amir Pasic, Ph.D, doyen de la Lilly Family School of Philanthropy de l’Université d’Indiana, “Les deux dernières années représentent les premiers et seconds plus grands montants de dons – et les troisièmes et quatrièmes croissances de dons en pourcentage – enregistrés au cours des dix dernières années, après ajustement au taux d’inflation.

Pasic ajoute que “la répartition par secteur des dons était virtuellement la même en 2015 et en 2014. Pendant et après la récession, un certain nombre de donateurs ont recentré leurs dons vers des causes dont les besoins paraissaient plus urgents. Le fait que la répartition des dons soit restée relativement identique ces deux dernières années montre que l’on peut la stabiliser”.

Des dons très importants – 100 millions de dollars ou plus – ont contribué à la croissance de la générosité durant ces dix à quinze dernières années. En 2015, les très grands dons ayant été rendus publics représentaient 3,3 milliards de dollars.

“Chaque année, les dons de 100 millions de dollars et plus jouent un rôle déterminant pour de nombreux organisations caritatives, ils ont pour effet de changer considérablement leurs budgets. Cependant, la générosité des américains serait toujours exceptionnelle si ces incroyables dons n’étaient pas intégrés dans la collecte globale”, explique Patrick M. Rooney, Ph. D, doyen des affaires académiques et de la recherche à l’école. “La philanthropie est démocratique est l’a toujours été – le nombre de donateurs est plus important que le nombre de votants aux US – et les dons de 20 dollars, 10 dollars ou même 1 dollar font la différence au global”.

Avec une augmentation du montant moyen de leurs dons de 3,8 % mesurée en dollars actuels (3,7% avec ajustement au taux d’inflation), en 2015, les donateurs particuliers ont représenté les deux/tiers de la croissance globale des dons.

En 2015, la croissance la plus forte provient des subventions de fondations privées américaines, travaillant pour la communauté, selon les sources du Foundation Center. Cette croissance a atteint 6,5% en dollars actuels (6,3% ajusté au taux d’inflation). Ces dernières années, les Fondations ont observé une forte augmentation de leurs ressources, ce qui leur a permis d’accroître leurs subventions.

Répartition des dons par source en 2015 :

  • Dons des particuliers : 264,58 milliards de dollars, représentant une hausse de 3,8% par rapport à 2014 (en dollars actuels)
  • Subventions des fondations : 58,46 milliards de dollars, représentant une hausse de 6,5% par rapport à 2014 (en dollars actuels)
  • Legs : 31,76 milliards, représentant une hausse de 2,1% (en dollars actuels) par rapport à 2014
  • Mécénat et partenariats entreprises : 18,45 milliards de dollars, représentant une hausse de 3,9% (en dollars actuels) par rapport à 2014.

Le niveau des dons reflète la situation économique du pays

La croissance des dons en 2014 et 2015 peut s’expliquer par deux facteurs au moins : l’amélioration constante de la situation économique du pays après une période de récession, et la tendance à la stabilisation du pouvoir d’achat des ménages.

Ce regain de santé économique que l’on observe à la lecture de certains indicateurs, notamment la consommation individuelle, le revenu, l’argent disponible, le PIB et les profits avant impôt des entreprises, a eu une influence sur la générosité des américains en 2015, en particulier sur celle des donateurs particuliers.

Alors que le S&P 500 (indice boursier basé sur 500 grandes sociétés cotées sur les bourses américaines) déclinait de façon constante en 2015 (mais finissait l’année relativement stable avec – 0,7%), la croissance à deux chiffres qu’il affichait durant les deux années précédentes, et donc les fortes hausses de nombreuses valeurs de portefeuilles, ont aidé à gonfler les dons de l’année 2015.

L’impact de la philanthropie sur la société américaine est tel que la générosité est inclue dans le PIB. Les dons ont représenté 2% du PIB durant de nombreuses années. En 2015, ce chiffre était de 2,1%, comme en 2014 et donc légèrement au-dessus de la moyenne de ces 40 dernières années ( 1,9%).

En étudiant le lien entre don et PIB (17 950 milliards de dollars à la fin de l’année), Jeffrey D. Byrne, membre du Giving Institute et Président et CEO de Jeffrey D. Byrne + Associates à Kansas City, Missouri, a fait cette découverte : “Entre 2010 et 2015, la croissance des dons a dépassé la croissance du PIB. Le total des dons ajusté au taux d’inflation a connu un taux de croissance annuelle moyen de 3,6% durant cette période, tandis que la croissance du PIB était en moyenne de 2%”.

“Cette statistique n’est-elle pas incroyable? La croissance du montant des dons a dépassé la croissance du PIB de notre nation. Je pense que les américains peuvent être fiers. J’espère que tous ceux qui travaillent dans le secteur de la philanthropie comme les donateurs vont participer à stabiliser ce niveau élevé de dons et même le faire progresser”.

Les grands enseignements de la générosité américaine en 2015

L’observation des neuf types majeurs d’organisations nous montre à quel point 2015 fut remarquable :

  • Les dons à l’Education restent d’un niveau très important, la croissance ayant dépassé 5% en 2015, comme ce fut le cas durant 4 des 5 années entre 2010 et 2015.
  • La part des dons destinés aux organisations religieuses observés par Giving USA a régulièrement rétréci depuis des années. Malgré cela, les organisations religieuses restent les premières bénéficiaires de la Générosité avec 32% des dons en 2015, comme en 2014.
  • De nombreuses oeuvres d’art, livres et manuscrits ainsi que d’autres types de biens de valeur, ont été donnés en 2015. Cela s’explique notamment par la très grande forme du marché de l’art aux Etats-Unis.
  • Les dons aux Fondations, qui diminuent de 3,8%, représentent la seule baisse de ce classement. Les Fondations recevant de plus en plus de très grands dons, il est possible que leur ampleur n’ait pas été aussi grande en 2015 qu’en 2014, ce qui a pu avoir une influence sur le montant total reçu.
  • Les dons à destination de l’Aide Internationale ont augmenté de 17,5% en 2015 après deux années de baisse. Cette hausse peut s’expliquer par l’augmentation du nombre d’organisations humanitaires travaillant à l’international, utilisant de plus en plus de méthodes pointues de collecte de fonds, ainsi qu’une augmentation de l’intérêt du public pour le développement international et les urgences. De plus, avec la croissance la plus lente de toutes les catégories (en termes de montant de dons reçus) durant six ans, le don pour l’Aide Internationale a peut-être mis plus de temps à se remettre de la récession qui a touché les Etats-Unis que les autres catégories.

La répartition par secteurs et catégories en 2015

Comme expliqué ci-dessus, toutes les catégories classifiées par Giving USA sauf une, ont connu une croissance des dons reçus en 2015; les dons auprès des fondations constituant l’exception.

  • Religion : 119,30 milliards de dollars, soit une croissance de 2,7% en dollars actuels en 2015 (2,6% en ajustant au taux d’inflation).
  • Education : 57,48 milliards de dollars, soit une croissance de 8,9% en dollars actuels (8,8% en ajustant au taux d’inflation).
  • Social : 45,21 milliards de dollars, soit une croissance de 4,2%, en dollars actuels, par rapport à 2014 (4,1% en ajustant aux taux d’inflation).
  • Fondations : 42,26 milliards de dollars, soit une baisse de 3,8% en dollars actuels (4% après ajustement au taux d’inflation)).
  • Santé : 29,81 milliards de dollars, soit une croissance de 1,3% en dollars actuels par rapport à 2014 (1,2% après ajustement au taux d’inflation).
  • Intérêt public : 26,95 milliards de dollars, soit une croissance de 6% par rapport à 2014 (5,9% après ajustement à l’inflation).
  • Arts, Culture : 17,07 milliards de dollards, soit une croissance de 7% par rapport à 2014 (6,8% après ajustement au taux d’inflation).
  • Affaires internationales : 15,75 milliards de dollars, soit une croissance de 17,5% par rapport à 2014 (17,4% après ajustement au taux d’inflation).
  • Environnement et causes animales : 10,68 milliards de dollars, soit une croissance de 6,2% par rapport à 2014 (6,1% après ajustement au taux d’inflation).

On note par ailleurs que 2% du total des dons ont été faits à destination de particuliers. Ces dons ont été majoritairement effectués au travers de programmes développés par des fondations d’assistance pharmaceutique aux patients.

Selon Una Osili, Ph. D., directeurr de la recherche à l’école, “Cinq sous-secteurs de la charité ont connu une forte croissance en 2015 (plus de 5%) : l’éducation; les arts et la culture; l’environnement et les causes animales, les causes d’intérêt public et l’aide internationale.

Les dons à destination de l’éducation, des arts et de la culture ont été dynamisés par de très grands dons. C’est notamment le cas des collèges et des universités.

Traduction du rapport : The Annual Report on Philanthropy for the Year 2015Giving USA, a publication of Giving USA Foundation, 2016, researched and written by the Indiana University Lilly Family School of Philanthropy.